Questions et réponses sur le patrimoine numérique (FAQ)

Questions générales

sur l’héritage numérique

Questions concernant la

gestion du patrimoine numérique

Questions sur

les mémoresa

Questions générales sur l’héritage numérique

Le patrimoine numérique, qu'est-ce que c'est ?

Plus de 90 % de la population est en mouvement dans le monde numérique. Même ceux qui ne font pas partie de réseaux sociaux ou qui ne se rencontrent pas virtuellement sur Internet laissent des traces numériques sous une autre forme. Les données qui restent sur l’internet après la mort sont le patrimoine numérique.

Qu'est-ce qui fait partie de l'héritage numérique ?

Le patrimoine numérique comprend des données et des fichiers hors ligne sur des appareils, des sites web, des communications en ligne, des biens numériques, des réseaux sociaux et bien d’autres choses encore.

Données hors ligne : documents, images, vidéos et fichiers audio autogénérés, présentations
Sites web : domaine, présence sur internet, boutique en ligne, blog
Communication en ligne / hors ligne : Correspondance, comptes de courrier électronique, serveur de boîtes aux lettres, boîtes aux lettres hors ligne, informations dans les nuages
Biens numériques : droits d’auteur (musique, mot, image), licences de logiciels, musique achetée, films, textes, livres électroniques
Réseaux sociaux et services de chat : Facebook, Google +, Xing, LinkedIn, Twitter, Instagram, Pinterest, SnapChat, WhatsApp, Skype, Facetime, Flickr, Picasa, YouTube
Comptes d’achats et de paiement : Banque en ligne, systèmes de paiement en ligne comme Pay-Pal, boutiques en ligne comme Amazon ou eBay
Portails de rencontres et de partenaires comme Tinder, Badoo, Lovoo, JoyClub et autres.
Assurances de toutes sortes
Abonnements, journaux, contrats de toutes sortes tels que téléphone portable, internet, téléphone

Pourquoi devrais-je me soucier de mon patrimoine numérique ?

Un héritage numérique non désiré ne crée pas seulement un malaise émotionnel chez les personnes endeuillées qui doivent s’occuper de l’administration. Elle peut également offrir des possibilités d’abus et de fraude. Le vol de données numériques ne s’arrête pas aux données du défunt. Elle peut entraîner des coûts élevés et des litiges juridiques, qui continueront à affecter les personnes à charge survivantes pendant des années.

En outre, la plupart des contrats actuels tels que les abonnements, les contrats de téléphonie mobile, les adhésions et les polices d’assurance restent en héritage pour les survivants, qui doivent payer les frais de fonctionnement.

Si les contrats ne sont pas détectés, des coûts élevés peuvent rapidement survenir en raison des obligations mensuelles.

En outre, les legs monétaires sont souvent introuvables ou non reconnus. Les droits d’utilisation acquis, les brevets, les certificats, les droits de propriété intellectuelle, les redevances, les contrats de société de construction et autres prestations d’assurance ne sont que quelques exemples de ces héritages.

Enfin et surtout, de nombreuses personnes se sentiront mieux au cours de leur vie si leur appartenance à des échanges de partenaires, des sites de rencontres ou d’autres prestataires de services pouvant être affectés aux domaines les plus personnels de la vie reste non découverte post mortem.

Mes données numériques seront-elles automatiquement effacées après mon décès ?

Vos héritiers hériteront de votre patrimoine numérique et devront décider de ce qu’ils en feront. Souvent, ils n’ont guère la possibilité de retracer ces traces numériques et de les éliminer de manière extensive. Il peut arriver que vos données numériques restent dans de nombreuses bases de données pendant une période indéfinie et qu’elles apparaissent en temps utile.

Comment puis-je empêcher que certaines données soient héritées ?

Vous pouvez éviter que certaines données ne soient héritées en déterminant de votre vivant ce qu’il adviendra d’elles après votre décès. Vous pouvez trouver plus d’informations ici.

Que peuvent faire mes héritiers avec mes données ?

Si le patrimoine numérique est transmis à vos héritiers, ceux-ci auront accès à toutes vos données et seront libres de décider comment les traiter. Vous pouvez éviter cela en prenant des précautions et en gérant votre patrimoine numérique.

Puis-je interdire à mes héritiers d'avoir accès à mes données personnelles ?

En créant une procuration, vous pouvez empêcher vos héritiers d’avoir le contrôle de vos données. Memoresa peut mettre en œuvre votre dernière volonté et s’occuper de la suppression des comptes, des comptes et des contrats.

Plate-forme de gestion des documents numériques : Dans quelle mesure est-ce sûr ?

Avec memoresa, vous pouvez être sûr que vos données sont cryptées et stockées sur un serveur en Allemagne. En outre, votre stockage virtuel dans le nuage est protégé par un pare-feu.
Vous pouvez trouver plus d’informations ici : Sécurité.

Effacer le patrimoine numérique et effacer les traces numériques : Comment faire ?

Après avoir enregistré les endroits où vous laissez des traces numériques, vous pouvez utiliser une procuration pour déterminer ce qu’il advient de vos comptes et de vos données : Pour chaque piste individuellement ou pour toutes les pistes ensemble – c’est vous qui décidez.

Questions concernant la gestion du patrimoine numérique

Comment puis-je gérer mon patrimoine numérique ?

Il existe plusieurs possibilités :

L’approche qui devrait conduire à la sécurité juridique dans la réglementation de l’héritage numérique pendant et après la vie d’une personne est proposée par certains assureurs de protection juridique sous la forme de conseils juridiques. La mise en œuvre des précautions nécessaires incombe au testateur, ce qui peut entraîner des erreurs.

Les offres de certains prestataires de services externes de stocker les données d’accès et les comptes en ligne à vie et de les remettre à des personnes désignées pour une administration ultérieure après le décès ne constituent pas une solution raisonnable. En outre, le transfert de données d’accès à des tiers comporte des risques ingérables.

C’est pourquoi nous avons créé memoresa : une plateforme en ligne où vous pouvez gérer vos données numériques facilement, rapidement et sans complications et décider vous-même de ce qu’il adviendra d’elles après votre décès. Ici, vous pouvez décider avec qui vous partagez quoi et qui doit prendre soin de quelles parties de votre patrimoine numérique. Vous souhaitez que votre compte Tinder soit supprimé de manière anonyme, afin que ni votre famille ni vos amis n’aient à s’en soucier ? Memoresa s’en occupera volontiers pour vous.

Comment puis-je gérer mon patrimoine numérique de manière numérique ?

Sur memoresa, nous vous offrons la possibilité de stocker vos documents sous forme numérique, de les gérer et de les adapter à tout moment. L’inscription est gratuite, ce qui vous permet de tout examiner à loisir et de décider de la meilleure façon de gérer votre patrimoine numérique.

Puis-je inscrire mon patrimoine numérique dans mon testament ?

Les testaments portent rarement sur le patrimoine numérique qui doit être géré après la mort.

Les administrateurs successoraux n’ont guère la possibilité d’enregistrer et de tenir à jour ce legs afin d’assurer un traitement structuré, approfondi et minutieux dans l’intérêt du défunt et de ses ayants droit survivants.

Très peu veulent aborder les domaines juridiques des droits de la personne (post-mortem), du droit de la protection des données, des droits des tiers, du droit des télémédias et du droit d’auteur afin de garantir la sécurité juridique des héritiers. En outre, l’administration du patrimoine numérique par testament impliquerait des coûts et des délais élevés.

Comment créer un testament numérique ?

Chez memoresa, vous pouvez organiser chacune de vos affaires individuellement et créer une procuration. L’ensemble de la réglementation se traduit par votre testament numérique.

Comment puis-je m'assurer que mon administration numérique est à jour malgré les changements de la loi ?

Chez memoresa, la validité et l’actualité de vos procurations stockées sont régulièrement contrôlées pendant la durée du contrat en cours. Nous vous informerons de toute modification de la loi ayant une incidence sur l’administration de votre patrimoine numérique et procéderons aux ajustements nécessaires.

Questions sur les mémoresa

Service d'héritage numérique : Qu'est-ce qui est inclus dans les offres de memoresa ?

memoresa vous propose trois formules pour gérer votre patrimoine numérique. Vous trouverez plus d’informations dans le tableau comparatif : Tableau comparatif.

Quelles sont les fonctions offertes par memoresa pour gérer mon patrimoine numérique ?

Memoresa vous guide de manière systématique, ciblée et approfondie dans tous les domaines de votre vie numérique où vous laissez des traces numériques :

des sites web : domaine, présence sur internet, boutique en ligne, blog
Communication en ligne / hors ligne : Correspondance, comptes de courrier électronique, serveur de boîtes aux lettres, boîtes aux lettres hors ligne, informations dans les nuages
Biens numériques : droits d’auteur (musique, mot, image), licences de logiciels, musique achetée, films, textes, livres électroniques
Réseaux sociaux et services de chat
Comptes d’achats et de paiement
Portails de rencontres et de partenaires
Assurances et contrats, adhésions, souscriptions
Après l’inventaire, Memoresa génère une procuration. La procuration est utilisée pour déterminer par décret comment l’héritage numérique doit être traité après la mort.

Cette procuration, ainsi que le décret correspondant, sont déposés au registre central des testaments. Cela garantit qu’après votre décès, tous les règlements entrent en vigueur tels que vous les avez déterminés de votre vivant.

Memoresa est automatiquement informée du décès et lance la mise en œuvre de vos procurations.

Quel est le degré de sécurité du nuage memoresa ?

Nous avons mis en place des mesures de sécurité techniques étendues afin que le stockage de vos mémos dans le nuage soit aussi sûr que possible et qu’il ne soit accessible qu’aux personnes à qui vous en donnez l’accès. Les données sensibles comme les mots de passe ne sont pas stockées. Vous pouvez trouver plus d’informations ici : Sécurité.

Liste de contrôle de l'héritage numérique : Est-ce que memoresa me propose une liste de contrôle ?

Memoresa vous offre bien plus qu’une simple liste de contrôle pour la gestion de votre patrimoine numérique : En quelques étapes simples, vous serez systématiquement guidé à travers un système d’archivage numérique, afin que vous puissiez créer un inventaire complet de vos contrats, abonnements, polices d’assurance en cours, etc. Cela rend obsolètes les listes de contrôle pour la gestion de votre patrimoine numérique.

Qu'advient-il de mes données lorsque j'annule des mémoresa ?

Les données et les procurations déposées avec les memoresa vous seront remises sous forme de fichier et sur papier. Nous veillons à ce qu’en aucun cas vous ne vous retrouviez soudainement sans héritage planifié. Votre compte memoresa sera alors supprimé jusqu’à ce que vous vous connectiez à nouveau.

Comment avez-vous appris ma mort ? Que se passe-t-il lorsque je meurs ?

Il y a quatre façons possibles pour le client d’établir la détermination de la mort :

  1. Le client peut demander à une personne de confiance d’informer les mémos du décès. Cette démarche est gratuite, mais aussi dangereuse. La personne ne doit pas oublier de nous contacter. Cette personne doit nous envoyer immédiatement le certificat de décès comme preuve après votre décès, mais voudra certainement faire son deuil en premier.
  2. Si le client veut déposer un testament chez le notaire, il faut y ajouter la phrase selon laquelle les memoresa doivent être informés du décès. Cela ne coûte rien de plus que les honoraires normaux du notaire. De cette façon, nous serons certainement automatiquement informés du décès par le tribunal des successions dans les 3 jours.
  3. Tout comme un notaire, nous pouvons déposer des informations sur le client auprès du tribunal des successions. Cela coûte des frais uniques au tribunal, mais nous sommes sûrs d’être informés dans les 3 jours et le client n’a pas besoin de se rendre chez un notaire. Cela fonctionne également si le client a déjà déposé un testament.
  4. Le client peut créer un testament manuscrit et le compléter avec notre texte et le déposer auprès du tribunal des successions. Les frais du tribunal des successions ne sont alors dus qu’une seule fois.
  5. Ne coûte rien, mais n’est pas sûr non plus.
  6. Coûte les frais de notaire, qui sont de toute façon encourus par un notaire pour le testament.
  7. Coûte 99 €, ce qui inclut les frais du registre notarial des testaments. Ces frais sont inclus dans le forfait à vie.
Les données sensibles telles que les mots de passe ne sont pas stockées. Toutefois, des mots de passe sont nécessaires pour se connecter à tous les comptes en ligne. Comment ces données sensibles sont-elles stockées et partagées UNIQUEMENT pour un représentant autorisé?

Notre intention initiale était de pouvoir supprimer un compte ou annuler une police d’assurance, etc. sur la base d’une procuration accordée par le client. Pour ce faire, nous n’avons besoin que du nom de l’utilisateur ou du numéro de contrat – les mots de passe ne sont pas nécessaires pour cela.

Cependant, le stockage des mots de passe est de plus en plus demandé, c’est pourquoi nous intégrons chez nous les coffres-forts pour mots de passe existants tels que securesafe.ch ou avira o.a. Afin de le rendre aussi sûr que possible, nous recommandons aux utilisateurs d’écrire le mot de passe principal du coffre-fort sur un morceau de papier, de le laisser dans un endroit sûr à la maison et de le laisser à la personne de confiance via memoresa dans un message d’adieu. Ce niveau maximal de sécurité ainsi assuré a deux conséquences positives : l’obstacle que rencontrent les utilisateurs pour stocker des mots de passe sur l’internet est très élevé – nous réduisons cet obstacle. Deuxièmement, nous ne sommes pas une cible aussi importante pour les pirates informatiques si nous ne gérons « que » les procurations en cas de décès de l’utilisateur.

Où se trouvent les données ? Est-ce que tout est sécurisé selon la DSGVO ?

Les données sont stockées exclusivement sur les serveurs de l’AWS à Francfort-sur-le-Main – elles ne quittent pas l’Allemagne.

Pour nous, la DSGVO et la protection des données ne sont pas que des mots vides de sens, nous les vivons. Dans cette vidéo, Anna-Lena Hoffman, docteur en protection des données, qui fait partie de notre équipe, et Jörg Schädlich, l’un de nos cofondateurs, vous montrent comment une start-up dotée d’une plate-forme Internet résout le problème du stockage et du traitement des données personnelles sensibles dans le cadre de la DSGVO.

Les documents qui sont stockés, par exemple, sous forme de fichiers PDF dans le nuage crypté peuvent-ils également être versionnés ?

Nous avons prévu le versionnement, mais nous ne l’avons pas encore mis en œuvre.

Quel est le degré de sécurité de l'accès aux fichiers par les pirates informatiques en général et par l'accès non autorisé aux fichiers également par les internes eux-mêmes ?

Nous nous faisons régulièrement pirater par une société de sécurité professionnelle externe. Nous mettons directement en œuvre les conclusions.

Jusqu’à présent, nous n’avons eu qu’une seule vulnérabilité plus grave, que nous avons réparée en deux heures.

 

Au sein de notre entreprise, seules trois personnes ont accès aux documents. Comme nous devons travailler avec ces documents après la mort d’un client, nous ne pouvons pas les classer de manière à ne pas pouvoir les obtenir nous-mêmes.

Les fichiers cryptés peuvent-ils également être stockés ?

Oui, vous le pouvez. Vous pouvez stocker des documents et cela peut être n’importe quel type de fichier que vous souhaitez utiliser. Nous travaillons à l’une des prochaines versions pour prendre en charge le cryptage d’un fichier directement dans le portail.

Autres questions

Est-il possible d'être inclus comme sponsor/partenaire sur la page d'accueil, de payer cette publicité et de verser une commission en cas de renvoi ?

Nous discutons avec un large éventail de partenaires, notamment des conseillers fiscaux, des compagnies d’assurance, des courtiers d’assurance, des fournisseurs de télécommunications, des assureurs santé, des médecins, des sociétés de relocalisation, des fournisseurs d’énergie, des établissements de soins, des avocats.

Ce sont toutes des entreprises privées. Nous pouvons mettre le portail dans leur conception, de sorte que « memoresa powered by PartnerXYZ » soit créé. Cependant, nous ne sommes pas encore autorisés à utiliser des logos ou autres, car nous n’avons pas encore de contrats.

 

Nous avons des coopérations avec mymoria et meinepatientenverfügung.de.

 

Les autorités figurant sur notre site web sont toutes des organismes de financement et non des partenaires commerciaux.

Comment - si tant est qu'elle existe - la publicité fonctionne-t-elle ? Votre groupe cible est-il uniquement constitué d'avocats/notaires ?

Nous proposons des instructions sur ce qui doit être réglementé, par exemple, pour la succession. Nous y menons des actions pour nos utilisateurs à la manière : si vous avez des questions ou si vous souhaitez des conseils, veuillez contacter l’avocat X / le notaire Y.

Avez-vous pensé aux multiplicateurs et à l'intensification ?

Oui, de manière très intensive. Pour la plupart des industries susmentionnées, nous avons choisi au moins un partenaire et nous discutons avec lui de la manière exacte dont nous voulons procéder. Des avocats, des conseillers fiscaux et des sociétés de déménagement nous ont même contactés de leur propre initiative parce qu’ils trouvent notre service intéressant pour leur propre portefeuille.

Comment avez-vous réussi à entrer en contact avec les autorités ? Combien de temps durera leur soutien financier ?

Il faut de nombreuses candidatures, d’abord avec un partenaire professionnel, maintenant seul. Les délais de candidature varient entre 1 et 3 mois, le soutien va généralement de 6 à 24 mois.

Y a-t-il des concurrents sur votre marché ?

Pas pour toute l’étendue de notre offre. Nous nous considérons également davantage comme des intégrateurs des différents services des prestataires.

Vous offrez des produits gratuitement ou à des prix très bas. Pouvez-vous atteindre l'équilibre avec cette politique de prix?

Nous voulons avant tout atteindre les masses. Atteindre. De ce nombre, 5 à 15 % se transforment en prime. C’est suffisant pour nous. Nous automatisons chaque fois que cela est possible. Cela permet de maintenir nos coûts à un faible niveau alors que le nombre de nos utilisateurs augmente.

Pourquoi le paquet gratuit ne se différencie-t-il pas suffisamment des autres paquets ?

C’est la chose la plus facile à faire au début. Nous réfléchissons encore à la possibilité de proposer plus tard des fonctionnalités qui ne sont que Premium. Avec Premium, nous offrons une réduction de 20 % sur les achats effectués à l’aide de l’application. Il n’est toujours pas indiqué sur la liste de prix du site web.

Qui tient à jour les documents et les mises à jour correspondantes dans le système ?

Cela est fait par les clients eux-mêmes ou leurs aidants.

Existe-t-il un service clientèle?

Oui, tout le monde dispose d’une ligne fixe à Leipzig et d’un service de rappel (uniquement en allemand).

Un grand investisseur a-t-il déjà été trouvé ? Quelle est la sécurité d’un investissement et que fera-t-on avec l’argent investi ?
Les investisseurs sont recherchés avec l’aide d’un business angel. Il n’existe actuellement aucune garantie pour ces derniers. Il n’y a actuellement aucun ancien passif. L’argent frais doit être utilisé en priorité pour développer les secteurs de la technologie de l’information et des ventes interentreprises.